Stavros Theodorakis
 

Grèce : succès de Syriza mais aussi pour To Potami

« Dans le pays qui a inventé la démocratie, un Parlement élu à la proportionnelle aura donc permis l’émergence de nouveaux partis citoyens comme Syriza mais aussi le parti centriste To Potami (La Rivière, troisième groupe parlementaire devant les socialistes et les communistes) qui ont brisé le bipartisme et remporté l’élection législative. Ils relèguent ainsi dans l’opposition les partis politiques classiques, dont la gestion calamiteuse du pays et de son budget avait conduit le pays à être mis sous tutelle internationale.

Il semble pourtant peu probable que la politique menée par Syriza soit plus sérieuse que celle qui a été conduite jusqu’en 2010. Ce parti des promesses intenables incarné par des élus inexpérimentés, soutenu en France par le Front de Gauche et le Front national, va donc diriger la Grèce et confronter son programme irréaliste avec la gestion réelle d’un pays.

Espérons donc seulement que les quelques élus du centre ou de droite dont Syriza pourrait avoir besoin pour gouverner sauront amener la gauche frondeuse vers des politiques moins idéologiques et plus pragmatiques en bonne intelligence avec l’Europe, pour aider le pays à sortir de la crise économique terrible auquel il est confronté.«

Vincent Chauvet
Adjoint au maire d’Autun et conseiller communautaire du Grand Autunois Morvan
Président du MoDem 71

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !