carte
 

La Galette des Démocrates : les élections municipales vues du Centre

 

Réunissant le 24 janvier à Sennecé-les-Mâcon les responsables de chaque circonscription à l’occasion de la « Galette des démocrates », Jacques Morin, Président du MoDem 71, a pu souligner de nouveau la ligne directrice du Mouvement en matière d’élections municipales : Les candidats investis par le MoDem ont pour point commun leur volonté de s’attacher à un programme d’action municipale, et d’apporter leur concours à ceux qui le portent, cela en dehors de toute référence aux étiquettes politiques nationales.

Cette réunion a permis de faire un tour d’horizon sur les données politiques dans le département, et la place du centre en général et du MoDem en particulier. La construction de « l’Alternative », tant au plan national qu’à celui de la Saône-et-Loire, a fait l’objet d’un riche échange de points de vue, tant le rapprochement UDI – MoDem suscite d’analyses et d’énonciations de perspectives contrastées.

Quant à l’élection européenne de mai, il a été décidé d’attendre les résultats des pourparlers de nos leaders nationaux avec ceux de l’UDI (aussi bien programmatiques que par rapport à la constitution des listes), pour définir la nature de l’implication de notre mouvement départemental dans la région « Grand Est ». Naturellement, nous aurons à revenir sur cette échéance électorale que nous jugeons capitale à plus d’un titre.

A l’occasion de cette galette, nous avons eu le plaisir d’accueillir Stephen Daloz, secrétaire général des Jeunes Démocrates (originaire de Côte d’Or), Julien Camus, « Jeune Dem » de Mâcon, et Olivier Pagès, ancien conseiller de Paris, maintenant mâconnais et prêt à s’investir pleinement pour développer le MoDem local.

> Chalon-sur-Saône : reconstruire avec Gilles Platret

Le bilan de la mandature de Christophe Sirugue n’est pas celui qu’espéraient les chalonnais. Pour seul exemple qui illustre tous les autres mécontentements, les aménagements du centre ville sont jugés néfastes et dispendieux. Sur ce constat, et devant la qualité du projet porté par Gilles Platret qui s’engage à être un maire à plein temps, Jacques Morin a rejoint la liste « Tous pour Chalon », souhaitant participer pleinement à la renaissance de la ville et à celle du Grand Chalon.

> Mâcon : en négociation pour dynamiser les projets de Jean-Patrick Courtois

A l’inverse, la capitale de la Bourgogne du Sud affiche un bilan intéressant : de la culture pour tous aux nombreux aménagements, de l’ouverture des quartiers au fleurissement de la ville en passant l’action sociale, Mâcon poursuit son développement. Pourtant, les six prochaines années doivent également permettre de nouveaux progrès : circulation et mobilité durable, gestion de l’énergie pour diminuer les charges de l’habitat en centre ville, ou encore un véritable lien avec l’Education Nationale pour réussir la réforme de la prochaine rentrée. Guillaume Métivier, colistier 2008 de Jean-Patrick Courtois, se dit confiant quant à la place qui sera réservée au MoDem au sein de sa future équipe. Il a noté durant son discours du 16 janvier son souhait d’une large ouverture, et d’un rajeunissement. Nous proposons qu’Olivier Pasquier, très impliqué dans les associations (photo, cours d’informatique au foyer rural, village en fête, amis de l’école et parent d’élève), rejoigne lui aussi la liste.

> Autun : présence dans l’exécutif municipal avec Rémy Rebeyrotte

Confiant dans la possibilité d’amplifier encore le bien être des Autunois avec le maire sortant, Vincent Chauvet suit depuis près de 2 ans les actions de l’exécutif, dans lesquelles il s’intègre parfaitement. C’est donc en toute logique qu’il rejoint la liste de Rémy Rebeyrotte.

> Cuiseaux : Notre ami Daniel Bertin est parti pour se succéder à lui-même

Il vient de présenter la liste de ses colistiers dont la composition traduit bien la volonté du maire sortant de rassembler tous ceux qui veulent travailler pour administrer la ville et l’agglomération pour le seul bien de leurs habitants sans que les choix politiques des uns et des autres n’entrent en ligne de compte.

> Dans les autres villes, l’affrontement bloc contre bloc ne laissant pas de place à la constitution d’une union de compétences et de sensibilités complémentaires au service des citoyens, le MoDem ne peut, et ne veut, être présent…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !