redaction
 

François Bayrou : « De la vérité en politique »

Parce que la vérité dite au peuple est indispensable pour obtenir son adhésion et l’unité indispensable au redressement, François Bayrou propose dans son dernier livre De la vérité en politique une réflexion de fond sur le renouveau démocratique dont la France a besoin. Pas de leçon de morale, encore moins le discours d’un homme qui se dirait le seul détenteur de la vérité mais une analyse nourrie de références de grandes figures et un discours qui se veut résolument optimiste et humaniste.

 Le président du Mouvement Démocrate affirme qu’il peut y avoir une sortie de crise si la politique mise en œuvre permet aux individus-citoyens et au peuple que nous formons d’être informés, de connaitre et de comprendre le réel. d’être des acteurs conscients. Ce n’est qu’à cette condition qu’on peut réformer et gouverner un pays, c’est « la condition même de l’adhésion des peuples à leur propre effort » et c’est l’essence même de la démocratie !

Ce discours a toujours été celui de François Bayrou et on ne peut, comme lui, que déplorer les discours démagogues à courte vue que l’on nous sert à chaque campagne électorale, ces coups de bluff qui aboutissent à un désamour croissant des hommes politiques et à un quasi dégoût de la politique.

 Mais malgré « l’état d’urgence », rien n’est perdu : il faut construire une nouvelle ère politique dont la vérité sera la clé de voute, poser la question du changement radical de notre ensemble institutionnel, et combattre fermement le mensonge d’État par l’affirmation du pluralisme, offrir à l’Europe les dirigeants dont elle a besoin pour agir en toute transparence et créer une union européenne unie, puissante et protectrice.

 Le candidat aux présidentielles de 2012 précise à nouveau les raisons qui l’ont amené à voter pour François Hollande en dépit de son profond désaccord avec son programme économique et son incrédulité face à l’avalanche de promesses électorales énoncées pendant la campagne. Convaincu qu’il y avait un besoin urgent de moraliser la vie publique et de proposer une véritable alternance, François Bayrou a choisi, au risque de déplaire, de surprendre, y compris dans ses rangs !

Cet acte fondateur d’un centre véritablement libre de ses choix doit nous encourager et rappelle que l’indépendance ce n’est pas vouloir agir seul mais être capable de consensus, de s’entendre sur ce qui est essentiel au profit de ses concitoyens, sans perdre de son identité, sans se renier.

 Pour ceux qui avait encore des doutes sur la détermination de François Bayrou à proposer un nouveau modèle qui « ensevelira les politiques épuisées » et destructrices, le leader centriste assure qu’il est au coté de toutes celles et ceux qui mènent le combat de la vérité et de la citoyenneté responsable et active.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !