Des valeurs pour 2012

Extrait de l’intervention de  Bernard BOSSON à l’université de rentrée

Ce qui nous rassemble, autour de F. BAYROU, ce sont des valeurs qui ouvrent un chemin, que nous devons convaincre les français de prendre en 2012.

Nous croyons à la démocratie, nous voulons donner toute sa noblesse et toute sa place à la politique. Nous allions liberté personnelle et collective, responsabilité individuelle et responsabilité des autres, les plus faibles, les moins chanceux.

Nous refusons la démagogie, les promesses impossibles à tenir, la conquête du pouvoir pour le pouvoir, et pour un clan.

Nous acceptons l’économie de marché mais exigeons qu’elle soit soumise à des règles, mettant la richesse au service d’un projet humain, d’un projet de société, imposant une véritable politique de l’environnement, garantissant la justice sociale…

Nous refusons que la finance, qui a réussi à se libérer des tutelles mises en place après 1929 règne en maître, que l’Europe que nous voulons politique ne soit essentiellement qu’ économique et monétaire, et agisse le plus souvent à coup de déréglementations. Nous n’acceptons pas que l’écart de niveau de vie entre les riches et les pauvres ne cesse de se creuser, que nos compatriotes désespèrent et croient tout dirigeant soumis, complice ou impuissant face à l’argent roi…

Notre volonté de démocratie impose que cesse la dérive vers le pouvoir de plus en plus personnel de notre monarchie élective, avec le pluralisme, notamment par la mise en place à tous les niveaux de la proportionnelle, avec la séparation des pouvoirs, avec l’indépendance de la justice, avec la liberté des journalistes…

Comme l’affirme avec courage depuisdes années F. BAYROU, nous insistons sur la nécessité impérieuse de gérer sainement nos finances publiques et d’éponger notre dette par la justice fiscale.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !