NOTRE IDEAL : L’HUMANISME

Nous croyons que le projet qui peut rassembler les Français se résume en un mot : humanisme.

L’humanisme n’est pas un vœu pieux, un souhait vague. L’humanisme, comme projet de société, si on le prend au sérieux est exigeant, radical. Il consiste à organiser la société autour du développement humain, individuel et collectif.

Le mot est porteur de significations précises :

 

  • garantir à tous les biens nécessaires : ceux de la subsistance, du logement, de la santé, du soin face à la maladie, de la prévention, l’emploi au plus grand nombre, l’éducation, la formation professionnelle, la sécurité et la sûreté, la protection contre toutes les discriminations.
  • Offrir à tous, en tout cas au plus grand nombre, les biens supérieurs : la reconnaissance de son identité ou de ses identités, la culture, l’expression artistique, la formation au long de la vie, la protection des opinions, des convictions philosophiques ou religieuses.
  • Assurer au pays les conditions de son rayonnement : création économique, recherche scientifique, création artistique, vie culturelle, protection de sa langue, et mêmes de ses langues régionales, et de sa pensée
  • Donner au citoyen la liberté de juger et lui reconnaître le droit de comprendre et d’influencer, par ses choix politiques, l’évolution de la nation. Le protéger et favoriser son émancipation face à toutes les dépendances et les aliénations.

De tout cela nous sommes bien loin aujourd’hui…

D’immenses progrès ont été faits, au travers des générations, dans le domaine des biens matériels.

Cependant les inégalités non seulement subsistent mais se creusent ; de plus en plus de femmes et d’hommes sont exposés à la précarité et à la violence de conditions de vie inacceptables.

 

Et quant au développement moral, il semble le plus souvent reculer qu’avancer…

La culture elle-même se transforme le plus souvent en spectacle, et de moins en moins en pratique.

Dans la société le citoyen se ressent comme soumis à la loi du plus fort. On a l’impression que le privilège va au privilège…

Le MODEM construit son projet pour qu’il soit présenté avant la fin de l’année 2011. Il est d’abord en train aujourd’hui d’opérer un diagnostic ; pour proposer des choses, il faut d’abord voir ce qu’il se passe dans notre pays.

L’équipe nationale est en train d’auditionner, d’entendre et de voir tous les acteurs. Elle en voit beaucoup. Elle en est à plus d’une centaine d’entretiens, avec tous les corps qui existent aujourd’hui dans notre pays (syndicats, associations, experts, etc…).

Elle le fait dans la discrétion, il ne s’agit pas d’en faire publicité à chaque fois. A l’issue de ce diagnostic, elle définira avec pragmatisme ce qui est le mieux pour notre pays, un projet « globalisant », s’appuyant sur les valeurs de justice, de courage et de liberté.

La France a besoin de réformisme ; mais il faut  arrêter de faire de la démagogie et parler vrai aux Français. C’est ce que nous allons bientôt dire, expliquer et défendre devant les citoyens.

L’équipe du MODEM 71

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !